Nous sommes en fin d’année et généralement c’est la période des entretiens d’évaluation. Cet exercice n’est pas toujours bien vécu et peu vite devenir un moment désagréable. 

Selon moi, la clé de réussite de ton entretien réside dans ta préparation, dans cet article je te partage ma méthode pour préparer et réussir ton entretien afin d’en faire un tremplin pour la nouvelle année. 

TA PRÉPARATION

C’est ce qui va donner le ton et la direction à ton échange avec ton manager.

Pour préparer ton entretien, voici les différentes étapes

1. REPARCOURS TON ANNÉE

Je te propose de reparcourir ton année en t’arrêtant mois par mois sur :

  • Tes réussites
  • Celles de ton équipe
  • Les points sensibles, en suspens

En décembre, il peut être parfois difficile et laborieux de se souvenir de tout ce que tu as accompli tout au long de l’année. C’est pourquoi je recommande alors de faire chaque mois le bilan du mois passé et de te définir personnellement de nouveaux objectifs. 

Généralement vous fixez, avec ton manager, des objectifs (SMART of course! 😀 ) en fin d’année pour l’année et/ou les 6 premiers mois. Il y a souvent des objectifs business et des objectifs people. 

Tu repars de ces objectifs que tu redescends en les découpant mois par mois en sous-objectifs puis plan d’action. En procédant de la sorte, tu t’assures de rester en ligne avec les objectifs définis et donc de les atteindre. Je te conseille ici de faire un suivi de ce que tu mets en place. Avoir la main sur la gestion de ton activité en définissant toi-même des objectifs permet de les atteindre voire même de les dépasser. Cela assure également une meilleure gestion de ton temps et de ton énergie, tu évites de te disperser car ton focus est toujours clair et motivant (si tu fais un job qui te plait bien sûr !).

Quand j’étais salariée, je tenais un fichier que j’appelais « état d’avancement » que je nourrissais chaque semaine. Je venais en réunion avec ce tableau pour toujours savoir quoi, comment, qui… Je communiquais régulièrement ces informations à mon manager afin qu’il ou elle sache mes sujets du moment – tu le sais comme moi, ils aiment être rassurés, faisons-leur ce cadeau de la visibilité. C’est ce qui facilitera ton entretien de fin d’année car il n’y aura pas de surprise. Tu es toi-même manager, je pense que tu apprécies quand un collaborateur est carré et qu’il tient ses engagements tout en t’apportant de la visibilité 😉

2. RECONNAIS TON TRAVAIL AVEC JUSTESSE

Faire le bilan de ton année va te permettre de prendre du recul et de reconnaître ce que tu as accompli – avec justesse. 

C’est illusoire de croire que ton manager reconnaîtra ton travail si tu ne le fais pas d’abord. 

Regarde tes réussites et ce qui a été plus compliqué, avec cette intention d’en parler.

On pourrait avoir tendance à ne vouloir regarder que les bonnes choses pour se sentir valoriser et obtenir la prime. Mais parler des « échecs » permet de les transformer en apprentissage pour la suite. Tu n’es pas ton « échec », ils nous arrivent à tous de ne pas atteindre nos objectifs. Regarde là où est ta responsabilité et reconnais là pour ensuite pouvoir apporter des actions correctives. Un objectif non atteint est un signe pour toi qu’il est de passer à ton prochain niveau de leadership.

3. LIBÈRE TES ÉMOTIONS

Regarder nos objectifs non atteints ou revoir les situations compliquées de l’année peut venir réveiller des émotions. Cette partie peut donc être inconfortable. Je t’invite à ressentir et laisser passer ces émotions pour en comprendre leur message. Je t’en parle davantage dans mon podcast n°2 qui parle du feedback et des émotions. Tu peux d’ailleurs, si le sujet s’y prête, partager ces informations avec ton manager par le biais du feedback. 

Envisage aussi les sujets sur lesquels ton manager t’attend et prépare-toi à les déminer en lui apportant tes réponses – et non forcément les réponses que lui ou elle attend. Là encore, ce n’est pas très agréable mais être une manager ambitieuse c’est aussi avoir le courage de regarder là où tu n’as pas envie de regarder et pouvoir en parler. Ta préparation émotionnelle t’aidera énormément.

Il en est de même pour les sujets sur lesquels tu aimerais recevoir un feedback voire même lui donner un feedback. C’est le moment idéal même si cela te sort de ta zone de confort.

4. DÉFINIS UNE VISION CLAIRE POUR TOI ET TON AVENIR

Un point important de ta préparation est de te mettre au clair sur tes envies et aspirations pour l’année à venir. Cela te donne un cap et tu sauras ainsi comment piloter ton quotidien. Définir la destination permet de voyager plus paisiblement.

Évolution, changement de département, formation, augmentation de salaire, besoin d’accompagnement pour développer certaines compétences… C’est normalement le but de ces entretiens. Si tu as fait le suivi de ton activité de façon régulière avec ton manager et que la pratique du feedback est fluide entre vous, il n’y aura pas de mauvaises surprises. Alors, l’entretien se transforme en discussion pour explorer de nouvelles possibilités pour toi. 

Si l’argent est un sujet que tu souhaites aborder, prépare-toi et reste très factuel. Notre relation à l’argent est un sujet très émotionnel, peut-être observe toi en amont sur ce sujet et regarde quelles sont tes attentes et tes projections là-dessus. 

Tu peux également préparer des questions plus stratégiques comme la vision de ton manager sur la nouvelle année, comment il se projette, son ambition pour son service, son équipe, … cela te permettra d’avoir des éléments qui viendront nourrir ton positionnement et ton évolution.

Préparer ta vision t’aidera lors de la définition des nouveaux objectifs, l’intention ici est de faire correspondre les deux, ta vision et les objectifs plus opérationnels.

5. STRUCTURE ET SOIS STRATÉGIQUE DANS TON APPROCHE

Une fois que tu as mis à plat les sujets que tu voulais aborder, je te conseille d’être stratégique dans ton approche et de choisir comment amener les choses. Il n’y a pas de recette magique, fais toi confiance, tu sais là où cela va être facile et là où cela peut être plus challenging pour toi. N’hésite pas à d’ailleurs à le verbaliser lors de l’entretien. Une fois que tu t’es libérée de ce poids, tu te sentiras mieux.

L’art de la pédagogie est de connaître ton point A pour aller à ton point B. Il y aura des obstacles sur ce chemin, mais la façon de les aborder, sans la charge émotionnelle transformera les gros rochers et petits cailloux. C’est pourquoi il est important de tracer ton fil rouge, ta ligne directrice en définissant ton intention.

Avec quoi aimerais-tu repartir de cet entretien en termes d’actions, d’objectifs, de reward mais également en terme de posture. Comment souhaites-tu être pendant cet entretien? Quelle sera ta ligne directrice. Cette partie n’est pas à communiquer mais elle te guidera pour aller de A à B.

Ensuite structure ton introduction, le corps de ton speech et ta conclusion autour de ton intention et de ta préparation. Ainsi le cadre est fixé. Il ne te reste plus qu’à faire correspondre ton déroulé avec un timing que tu tacheras de respecter pendant l’échange.

Pour finir, il y a aura bien sûr des imprévus mais si tu te prépares à la fois sur le fond : éléments factuels, résultats chiffrés, réussite humaine, sur la forme (avoir une approche pédagogique structurée, une communication claire et impactante), le sens (avec une intention, des objectifs) et de la profondeur grâce à une posture où tu te sens en parité (c’est à dire sans charge émotionnelle, dans une relation d’adulte à adulte), il y a de fortes chances pour que ton entretien clôture ton année en beauté.

J’espère que ces éléments t’aideront à réussir ton entretien de fin d’année. Si tu souhaites, il existe un podcast correspondant à ce sujet que tu peux retrouver ici.

Avais-tu envisagé de préparer ton entretien annuel de cette façon?